Revue 2017

2017

Janvier commence avec des BOUM! à la tête.  On décolle sur les chapeaux de roues avec l’élection de notre voisin du Sud.  Avec son coq orange et un front qui s’entête, on va se souhaiter que la peur ne soit pas une habitude.

Et Ollivander nous a quitté…

 

En Février, bien entendu, on chante la Romance et l’amour se promène dans un escalier tortueux de la Plaza St-Hubert; des ‘’Oui je le vœux’’ se préparent.  À quelques coins de rue, les sopranos et les altos se passent la chaufferette devant le piano et Félix, pendant que les gars vont et viennent quand cela adonne.   Ah oui, on n’oublie pas les Oscars dans le La La Land pendant que Weinstein remonte son pantalon.

 

Robbie et Julia se donnent un Beck en Mars, avec ‘’C’est votre mariage aujourd’hui’’ comme musiques de veille et ver d’oreille.  D’autres images brûlent la rétine comme un coup de spray net dans l’œil : Lindâ, les coupes Longueuil, les pommettes saillantes, les épaules en boîtes de céréales. Plus une Mamie particulière, colorée et confortable comme un divan de chalet.

 

Avril, un mois sérieux pour les Glorieux qui ont aiguisés leurs bâtons de golf.  Une job qui sera déjà faite pour 2018… Chez Phoenix Musical, on est en finales.  Des postes de directeurs sont en jeu chez cet oiseau de feu.  ‘’Un jeu de chaise musical, comme c’est approprié’’.  C’est ce dont on a parlé au lunch du Broadway Brunch!

 

Quelqu’un a détonné en Mai, au spectacle d’Ariana Grande.

Dans un autre état d’esprit, la chorale se trouve un nom: Didascalie!  La quête des perles rares se poursuit, autant pour traduire que pour aider autrui.  La chorale répète, répète et répète et Pète pis Répète s’en vont en bateau…

 

La R3volution a lieu en Juin et Félix semble content« Good news, chariot’s a coming” and ‘’Dear Evan Hansen’’ was so handsome with a Tony on its cast.  Comme dans les magasins, l’été annonce déjà le Retour à l’école au Cabaret cette fois, et on sait que ça va être bon, bon, bon, bon, bon!

 

Ça y’est : Juillet est arrivé et aussi le projet pour l’année : L’histoire d’une femme et de son boulanger qui veulent nicher et couver un pain dans le four.  Rien de mieux que les contes de fée pour oublier la réalité.  Au fond des bois s’installe, on met la table.

 

Août vas-tu, Didascalie? Es-tu vraiment partie?  Vas-tu te perdre dans les bois pendant un moment?  On sera là quand tu reviendras.  Ici, la vie est bonne.  Sainte-Justine et sa Marie-Enfant revoient la Belle et la Bête si belle grâce à une aile de cet oiseau généreux. Le Cabaret Retour à l’école a lieu, vue la grande diversité, le thème classe d’accueil serait plus approprié!

 

Septembre est un bel été chaud bien occupé.  Traduire et puis recommencer, du conte de fées aux cœurs brisés par la réalité.  Les larmes de notre amour dans La croisée des chemins s’emmènent.  Qu’est-ce qui est pire, kitch ou quétaine.  Le poignet sur le front, les yeux fermés d’affront attendant la suite. ‘’Silence manant, on va y arriver…’’ si on peut arrêter de rire.

 

Extase ou calvaire : LES AUDITIONS.  Des choix arbitraires sont à faire à travers cette matière première.  Quelques citations seraient de bon ton pour toute l’affection que nous portons à ceux et celles qui ont le front de se soumettre à leurs aspirations:

Acting is standing up naked and turning around very slowly.
– Rosalind Russell

Acting is not about being someone different. It’s finding the similarity in what is apparently different, then finding myself in there.
– Meryl Streep

Stop explaining yourself. Shut up and act!
– Craig MacDonald

Classy woman don’t have one night stand, they have auditions.  You didn’t get a call back!

– Anonymous

Chacune des scènes que vous allez jouer commence au milieu, et c’est à vous, l’acteur, l’actrice, de fournir ce qui arrive avant.
– Michael Shurtleff

I’m curious about other people. That’s the essence of my acting. I’m interested in what it would be like to be you.
– Meryl Streep

Meryl Streep, one of the most over-rated actresses in Hollywood, doesn’t know me but attacked last night at the Golden Globes. She is a…..

– Donald Trump

 

Comme il faisait froid en Octobre, Éric Salvail et Gilbert Rozon sont allés se rhabiller.  Bon débarras.  Un vent de changement souffle sur la planète.  Les victimes ne repartiront plus la queue entre les 2 jambes.    Au fond des bois débute, animée par Dieu et son assistante.  Comme si ce n’était pas assez avec les spectacles durant l’année, le Party d’Halloween offre à la troupe une autre occasion de se déguiser.

 

Novembre et sa température en pleine ménopause.  Des acteurs prennent la pose sous un gazébo.  Quelques traducteurs font une pause sous les tabliers du pont Jacques-Cartier.  Une p’tite potion avec ça? Du lait, une cape, du poil et une pantoufle dorée.  Dites-moi, troupe, est-ce que votre potion pue des pieds?

 

Décembre enfin, déjà?  La chorale dans le métro, quelques mardis et jeudis de repos à travers la bûche et les cadeaux.  Je sais que vous avez hâte de recommencer à nouveau.

La nouvelle année va se lever, comme le rideau en début de soirée.  La neige s’installe, comme un grand pardon.  Nous allons tous rêver aux possibilités.

Presque normal d’espérer en ce début d’année.

XXX

1 640 commentaires sur « Revue 2017 »