Mot du directeur artistique

Intégrer une équipe qui existe déjà, ça peut être inconfortable ou même difficile. Mais je pourrais pas vous en parler, parce qu’au Phoenix Musical, c’a été bébé fafa. Les gens sont sympathiques et inclusifs. Ils prennent le temps de t’expliquer ce que tu dois savoir, mais te laissent la place pour faire briller tes couleurs. Ce qui marche surtout, c’est que le Phoenix et moi, on pense pareil. On aime le théâtre musical savoureux : magnifique et tout aussi intelligent. Il paraît bien, mais il a aussi de quoi à dire.

On te demande d’être directeur artistique, tu te dis : « Ouf, toute une responsabilité, c’est beaucoup de travail! » Tu te dis également : «Cool, je vais pouvoir vraiment transmettre ma vision artistique à des projets concrets! » Je suis pas là depuis assez longtemps pour commencer à produire mes idées, mais c’est déjà une belle tâche de donner mon avis sur ce qu’il y a déjà en place. Dès mon entrée en fonction, j’ai eu le temps de voir une seule répétition du premier acte de Au fond des bois et de donner une salve de commentaires. J’étais surpris de voir la qualité de l’organisation et du souci artistique avec lequel c’était mené.

C’est plus récemment que je suis vraiment plongé dans l’organisation d’un projet avec Légalement Blonde. J’ai dû mettre sur pieds l’équipe de traduction, à laquelle je participais, et passer en entrevues bon nombre de candidats pour les postes de metteur.e en scène, directeur.trice musical.e et chorégraphe. Le choix était très difficile. J’ai été agréablement surpris de voir la quantité de gens dans le domaine qui partagent notre vision. C’est simplement dommage que je n’avais pas plus de postes à combler! Mais je suis ravi des gens que j’ai choisis. Au moment où cette infolettre est publiée, ils travaillent déjà très fort, puisque les auditions sont commencées et se terminent demain! Naturellement, je leur fais entièrement confiance et j’ai d d’autant plus que Legally Blond est un musical que j’affectionne particulièrement.

Parmi les projets que je reprends en main, il y a, bien évidemment, l’infolettre. Le but d’une bonne infolettre, c’est pas seulement de vous informer de nos projets et de vous partager notre façon de penser, c’est aussi d’aider nos consœurs et confrères du théâtre musical en publicisant leurs projets. Il faut s’encourager : plus on va voir du théâtre musical, plus la communauté va fleurir! Vous aurez donc accès, le 21 de chaque mois à une liste des évènements à venir dans le domaine du théâtre musical, pour rester à l’affut de ce qui se fait et devenir un.e fan suprême!

L’infolettre, c’est aussi une bonne plateforme pour que la communauté elle-même puisse s’exprimer. Je serais ravi qu’on devienne le porte-voix de plusieurs opinions différentes sur le milieu et sur la pratique d’un art aussi complexe et interdisciplinaire. Si vous avez vous-mêmes une opinion que vous jugez pertinente pour le théâtre, le chant, la musique, la danse ou même l’inclusion d’autres disciplines à celles mentionnées, on serait curieux de vous lire! Quatre fois par année, à chaque changement de saison, le Phoenix publie une infolettre plus fournie où sont mis en vedettes des articles écrits par nul autre que vous!

Reprendre en main des projets déjà commencés, ça met un peu de pression parce que tu veux pas décevoir les fans qui existent déjà. Mais c’est aussi une opportunité parce que si t’as une idée semblable, t’as une base pour travailler. En plus, t’as déjà un public. Rien de mieux pour t’informer de ce que tu pourrais mieux faire. J’essaie d’être quelqu’un d’humble et de laisser ma susceptibilité au fond du tiroir verrouillé. Pis j’ai perdu la clé. Je vous laisse donc mon adresse courriel!

louis.pariseau@phoenixmusical.ca

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des commentaires constructifs ou si vous désirez voir vos textes publiés dans l’infolettre! Ça va me faire le plus grand plaisir! Je vous souhaite une bonne lecture et un bel automne!