Les chroniques d’un passif agressif: Les contrecoups du « Love Money »

Les projecteurs vous éblouissent, ce qui reste de votre maquillage vous coule dans les yeux, les mains moites de vos collègues ne savent plus s’il faut s’élever au-dessus des têtes ou à 90 degrés devant, les rangées ne sont clairement pas droites… c’est le salut de fin de spectacle le plus désorganisé du monde. Qu’à En savoir plus surLes chroniques d’un passif agressif: Les contrecoups du « Love Money »[…]