2017 en comédies musicales

650, c’est le nombre de trames sonores de comédies musicales dont je dispose sur mon iTunes. Si vous ne vous en doutiez pas encore, je suis probablement un des plus grands Broadway Geeks que vous rencontrerez dans votre vie. Ma passion : la Comédie Musicale (avec un grand C et un grand M).

J’ai donc décidé, pour clore 2017 en grand, de faire un retour sur le milieu de la comédie musicale pour en souligner les bons et les moins bons coups.

Êtes-vous prêts?

5 raisons de juger (un peu) le monde de la comédie musicale en 2017

  1. Amélie – la comédie musicale

Même si ce n’est pas la plus grande comédie musicale de l’année, Amelie était un petit vent de fraîcheur, avec ses mélodies acoustiques et la simplicité de sa production. N’ayant toutefois pas reçu la reconnaissance qu’elle méritait, la production a dû mettre fin aux représentations à peine trois mois après son ouverture.

  1. L’animation de Kevin Spacey aux Tony Awards 2017

Après avoir été habitués à des animations absolument incroyables avec Neil Patrick Harris (2011-2013), Kristen Chenoweth et Alan Cumming (2015) et James Corden (2016), la barre était haute pour Kevin Spacey. Malheureusement, son animation semblait forcée, maladroite et sans réel timing comique.

  1. Come From Away n’a PAS gagné « meilleure comédie musicale » aux Tony Awards

Après avoir raflé les prix de la meilleure comédie musicale dans six galas à travers l’Amérique du Nord, c’est difficile de comprendre pourquoi la production n’a pas remporté cette catégorie aux Tony Awards. C’est plutôt Dear Evan Hansen, qui ne s’était pas réellement démarqué dans les autres galas, qui a remporté le prix tant convoité.

  1. Natasha, Pierre & the Great Comet of 1812

Au printemps dernier, la production annonçait l’arrivée de Mandy Patinkin (The Princess Bride) dans le rôle-titre de Pierre… sans avoir avisé l’acteur déjà en poste, Okieriete « Oak » Onaodowan (Hamilton) de la fin prématurée de son contrat. Plusieurs ont souligné les problèmes éthiques de la production et Patinkin a finalement décidé d’annuler son engagement. Les événements ont forcé la production à mettre fin aux représentations plus tôt que prévu.

  1. In the Heights en Australie

Une compagnie de production australienne a décidé de présenter In the Heights (musique et paroles de Lin Manuel Miranda, livret de Quiara Alegría Hudes) qui raconte l’histoire des habitants d’une communauté latine de Washington Heights dans la ville de New York. Le problème? Il s’agissait d’une distribution 100 % caucasienne. Plusieurs ont crié à l’appropriation culturelle et au « white washing »[1] du spectacle. Malheureusement, au-delà du débat sur la distribution, la production a été annulée et la compagnie s’est vue forcée d’arrêter toutes activités pour l’année à venir.

5 raisons d’aimer (pas mal) le monde de la comédie musicale en 2017

  1. Le nouvel uniforme de Waitress

Si vous connaissez Waitress (musique et paroles de Sara Bareilles, livret de Jessie Nelson), vous reconnaissez son uniforme bleu clair dès que vous le voyez. En l’honneur du mois de la sensibilisation au cancer du sein, la production a changé temporairement l’uniforme pour une version rose. Considérant la popularité de la production, il s’agit là d’une belle utilisation de sa tribune pour soutenir une cause importante.

  1. Ben Platt

Que ce soit pour la qualité de ses performances dans Dear Evan Hansen, pour son discours de remerciement aux Tony Awards ou simplement pour la personne qu’il est, Ben Platt est une excellente raison d’aimer la comédie musicale.

« Don’t waste your time trying to be like anybody but yourself, because the things that make you strange are the things that make you powerful. » — Ben Platt

« Ne perdez pas votre temps à tenter d’être n’importe qui d’autre que vous-même, parce que les choses qui vous rendent étrange sont les choses qui vous rendent puissant. » — Traduction personnelle

  1. Les choix de distribution de Kinky Boots

Brandon Urie (Panic! at the Disco), le retour simultané des stars originales Billy Porter et Stark Sands, et Kirstin Maldonado du groupe a cappella Pentatonix, voici les trois grandes annonces de la distribution pour cette année. Parlez-moi d’une production à l’écoute de son public et qui sait comment faire d’excellents coups de marketing.

  1. Spongebob Squarepants – la comédie musicale

Qui n’aime pas Bob l’éponge? Qu’on ait grandi avec ou qu’on ne le voit que comme une source inépuisable de memes, c’est sans conteste une icône de la culture populaire. Avec un éventail de compositeurs (feu David Bowie, Cindy Lauper, The Flaming Lips, et j’en passe!), c’est difficile de ne pas tomber en amour avec la production. Mention spéciale au solo de claquettes de Carlo Tentacules.

  1. Le marché aux puces et la grande enchère Broadway (Broadway Flea Market & Grand Auction)

Chaque année, le monde de Broadway organise un marché aux puces et une vente aux enchères, où les fans peuvent se procurer des items provenant des productions du moment, le tout permettant aux fans de rencontrer leurs idoles et d’aider une bonne cause. Cette année, l’événement a brisé le record du million de dollars pour Broadway Cares / Equity Fights for AIDS avec un grand total de 1 023 309 $.

 

Mais bon… c’est bien joli tout ça, mais qu’est-ce qui se passe de notre côté? Pour finir l’année en beauté, je vous ai préparé un top 3 des meilleurs moments de la comédie musicale À MONTRÉAL!

  1. Prom Queen, une comédie musicale montréalaise, déménage à New York pour amorcer sa production!
  2. Mary Poppins remporte le prix spectacle de l’année – interprètes au gala de l’ADISQ!
  3. L’authentique lance le tout premier regroupement de la communauté du théâtre musical avec L’authentique Festival 2018!

 

Comme quoi on n’a pas besoin d’être sur Broadway pour être fiers de la comédie musicale. En nous souhaitant que l’année à venir soit remplie d’encore plus de beaux moments. D’ici là, voici une playlist en l’honneur de cette année!

 

[1] Choisir un acteur ou une actrice blanche pour un rôle plutôt que de respecter l’origine ethnique du personnage

1 452 commentaires sur « 2017 en comédies musicales »